Forum Lesbien. Discuter, échanger, vivre.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Mon voisin, l'Américain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Mon voisin, l'Américain. le Mer 16 Aoû 2017 - 3:03

Titre foireux certes...
Mais les États-Unis sont vraiment mon voisin Laughing

Je suis curieuse de savoir de votre côté de l'Atlantique, avec les événements de cette semaine a Charlottesville et la monté les groupes de suprématie blanche, néo-nazi, kkk, etc...
Comment est-ce que le tout est présenté dans les médias et dans les discussions citoyennes?

Parce que je sais que nous, pauvres québécois, sommes beaucoup moins politiser que vous et nos nouvelles s'en donne à coeur joie pour nous résumer les tweet de Trump et nous expliquer pourquoi c'est négatif ce qu'il écrit, mais nous n'avons pas vraiment de discussion de fond...


Moi ça me donne l'impression que l'enfant de mes voisins est entrain de mettre le feu à la maison, pendant que le patriarche regarde t et que la mère et le 2e enfant sont scandalisés, terrorisés et ne savent plus ou donner de la tête ou même comment éteindre le feu...

Neutral

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Mon voisin, l'Américain. le Mer 16 Aoû 2017 - 13:39

Perso pas besoin de m'expliquer pourquoi c'est négatif ce que twitte l'espèce de président de EU et je pense que la majorité des français trouvent qu'il n'a pas sa place à la présidence des EU. Une partie doit n'en avoir rien à fiche et une minorité approuve ou disent du moins que si les américains l'ont élus alors on a pas à juger.
En fait on peut rien y faire. Ici on a frôlé la catastrophe aux dernières élections, mais au final, les élections ont prouvées que les français arrivaient encore à réfléchir mais perso en voyant ce qu'il se passait aux EU j'ai eu peur, parce que Le Pen elle était peut être pas pire que lui mais presque ! Et voilà que maintenant on est à la limite d'une attaque nucléaire, on dirait qu'il joue aux legos le gars et pas avec la vie de personnes.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/08/16/la-transgression-sans-precedent-de-donald-trump_5172839_3232.html
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/l-amerique-selon-trump/20170816.OBS3408/charlottesville-un-a-un-tous-les-grands-patrons-americains-lachent-trump.html

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Mon voisin, l'Américain. le Mer 16 Aoû 2017 - 23:56

Je répondrais ce weekend (depuis un Pc) et pas depuis mon smartphone façon tweet de 130 caractères corrigée par le correcteur orthographique de Apple.
Mais dans mes discussions avec mes collègues, déjà en dehors du fou qui a le doigts au dessus du bouton rouge et joue à qui a la plus grande ... Fosse septique entre les oreilles, on plein les américains noirs qui doivent subir une telle répression ultra violente et injuste! On plein les homosexuels qui subissent les propos cathofacho, les femmes qui veulent avorter qui subissent les lois restrictives et tarrés devant le peu d'établissement qu'ils restent. Bref ces américains qui doivent être accablés de cette ambiance rétrograde et d'être revenus 60ans en arrière ! Et qu'à leur place on s'éxilerait vers le Canada! Lol
Quand je pense que j'avais promis y'a 10ans "ci Sarko passe, je me barre!..." À côté avoie ce type fait pâlir. Et ça ne va faire que s'aggraver. Ça ne promet rien de bon. Que l'Histoire, notamment de Août 1945 (il n'a pas du ouvrir un livre d'histoire) on risque de la reproduire sans apprendre de nos (l'Humanite) erreurs ... Ça me fait froid dans le dos (cf dans la famille des tarésmegallo je demande l'Empreur Hiroito et Truman Mc Arthur...)

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Mon voisin, l'Américain. le Jeu 17 Aoû 2017 - 14:56

Je dois avouer que j'ai décidé de prendre beaucoup de recul par rapport aux actualités. Je me rendais compte que ça le minait le moral au quotidien.
J'ai l'impression que les situations politique extrêmes sont là dernière expression du capitalisme sauvage. Les riches sont devenus de plus en plus riches et la vie devient plus rude pour les autres classes sociales, qui sont montées les unes contre les autres, tandis que les lois liberticides s'accumulent et qu'on muselé la presse d'une façon ou d'une autre.
À croire qu'il faut toujours en arriver aux extrêmes pour qu'il y ait réaction du peuple. Manifestement, on a pas encore assez touché le fond pour ça.
J'ai vu une reportage sur la bombe nucléaire le weekend end dernier ( avec des passages ignobles sur l'expérimentation animale d'ailleurs, j'en ai pleuré). Un jour, il y aura forcément un fou ou un inconscient pour appuyer sur le bouton. La seule solution autre serait que tous les pays la possédant acceptent de les détruire ( est ce une chose crédible à l'heure actuelle ?).
À l'heure actuelle, il est bien difficile de savoir quand et si nous sortirons un jour de cette état de bêtise et de violence ( violence sociale, ou violence au sens premier du terme ) . Je trouve qu'il n'est facile de pointer du doigt les États Unis alors que peu de pays valent mieux sur le plan politique aujourd'hui ( le Canada peut-être ?)

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum